Scroll to top
Réalisé dans le cadre du C.L.E.A de Cambrai

L’archipel d’Estrun

Date : 2017
Technique : Jeu vidéo 3D
Durée : Boucle de 10 min en vidéo / infinie en mode 3D temps réel
Collaboration : L’école primaire d’Estrun

Le but de l’atelier était de proposer aux enfants de, non pas jouer à un jeu vidéo déjà tout fait, non pas d’explorer les modes « création » de ces mêmes jeux (tel que Minecraft par exemple), mais d’aller plus loin. De créer totalement leur propre jeu de A à Z. D’imaginer sa géographie, son histoire, sa topographie, son apparence visuelle, son ambiance, etc.

 

Le travail fut donc réparti de la manière suivante :
À plusieurs reprises je venais intervenir en classe pour discuter avec les enfants et surtout leur demander : de quoi voudrez vous que votre monde soit fait ? La main était passée aux enfants qui laissaient libre cours à leur imagination. Un esprit d’équipe s’est rapidement mis en place entre les différentes classes de l’école (maternelles et primaires).

À chaque groupe d’élèves sa mission : dessiner les textures du sol, celle des arbres, celle des bâtiments, ou encore celle des bateaux, etc. Les institutrices et instituteurs ont pu ainsi lier le projet de classe au sein même du jeu vidéo (le thème du Moyen âge, des monuments, du Vendée globe, etc). Pour ma part, je prenais note des envies et des remarques des enfants qu’en à la forme des maisons, des châteaux ou celle des îles. Ensuite, je modélisais les formes en 3d et j’y appliquais les textures dessinées par leurs soins. Puis, je remplissais ce monde d’animaux, de personnages et autres bateaux de pirates au fur et à mesure que les instituteurs m’envoyaient les dessins réalisés par les enfants. À chaque nouvelle séance les élèves découvraient ainsi leur petit monde qui naissait et grandissait sous leur yeux. Chaque visite engendrait un grand enthousiasme de créativité et de nouveaux désir, de nouvelles idées à rajouter au jeu vidéo. Ce dernier pris la forme d’un jeu en vue subjective basé exclusivement sur l’exploration, sans ennemis à battre, sans score à atteindre et sans but réel, si ce n’est partir à la recherche des animaux dessinés cachés dans la forêt !

Création

L’archipel d’Estrun