MONTS INTIMES

Date : 2020
Format et technique : projet collaboratif, outils et supports multiples, exposition virtuelle

 

Cette création se présente sous la forme d’une exposition virtuelle.
Elle présente des réalisations produites par les élèves des collèges de Saint-André-les-Alpes, de Castellane et d’Annot, durant la résidence avec Guillaume Lepoix. Chacune de ces sculptures en terre glaise représente un “mont intime”. C’est-à-dire un petit paysage totalement imaginé et créé par les collégiens. La seule consigne que l’artiste leur a donné est la suivante : Faites votre propre montagne, mais réalisez ce micro paysage comme si vous pouviez le réellement le parcourir, le gravir et l’explorer. Ensuite, les élèves ont pu donner libre cours à leur imagination tout en découvrant les techniques du modelage de l’argile.

 

Ces réalisations ont servi par la suite à l’élaboration d’un ” jeu vidéo”. En effet, après que les élèves eurent modelé en terre glaise une montagne de leur invention avec son lot de strates et d’irrégularités, de routes en corniche et de ponts improbables… Chacun des monts a ensuite été scanné en 3D puis implanté dans un environnement virtuel explorable. Le changement d’échelle, de médium a permis aux élèves, mais aussi aux spectateurs de découvrir ce monde étrange.
Au sein de ce paysage virtuel, se cachent des secrets… En effet, après avoir réalisé sa montagne, chaque élève devait enregistrer une ou plusieurs phrases qui relèvent du ressenti, de l’émotion, de l’intimité et de la confidence. Ces propos jalonnent ainsi (de façon anonyme) le cheminement de “joueur”, qui partant en randonnée virtuelle, découvre aux hasards des chemins ces paroles cachées.

 

Cette création propose un moment d’observation et de réflexion collective sur la manière dont le virtuel s’empare du naturel et le transforme, également sur la relation subjective que chaque individu entretient avec son environnement et ses mondes intérieurs.
Au-delà de l’expérience esthétique, ce travail manifeste que l’on peut faire de la modélisation 3D tout en se salissant les mains et développer des projets numérique en ayant de la terre sous les ongles. C’est un point central pour Guillaume Lepoix, car ce genre d’expérience est aussi un moyen de faire passer l’idée que le virtuel n’est en aucun point déconnecté de ce que l’on appelle le réel, mais qu’il en est bien partie intégrante.
Cette forme virtuelle est un moyen de démultiplier la présentation et la diffusion du projet, mais elle est aussi et surtout le fruit de contraintes sanitaires exceptionnelles, la résidence s’étant déroulée durant les deux confinements de 2020 dus à la pandémie de COVID19.

 

Monts Intime est téléchargeable ici au format exe (compression ZIP)

Une vidéo d’aperçu d’une visite est proposée ci-dessous :

 

 


retour au portfolio

Share Project :